Le Blog
Installateur de chauffage sur toute la France
Nous contacter SUIVEZ-NOUS :
Nous contacter

Faut-il tuber un conduit existant pour une chaudière condensation ?


 

Les chaudières à condensation (dites HPE) sont aujourd’hui les chaudières les plus performantes et les moins polluantes. Qu’il s’agisse d’une première installation ou d’un remplacement de chaudière standard, l’utilisation d’un conduit de fumée adapté est primordial pour pouvoir profiter pleinement des performances de son appareil. Nous allons voir dans cet article les différentes problématiques rencontrées avec les conduits et les solutions.

Pourquoi faut-il tuber un conduit de fumée vertical pour installer une chaudière à condensation ?

Remplacer une chaudière standard par une chaudière à condensation nécessite d’utiliser un conduit existant dans le cas où une sortie ventouse horizontale n’est pas possible. Toutefois, pour pouvoir raccorder la chaudière à ce conduit, il faut s’assurer qu’il est compatible à cette utilisation.  En effet, la chaudière condensation produit des fumées acides de faibles températures (50-60°C). Comme ces fumées condensent, le conduit doit résister aux condensats et être étanche.

La classification des conduits

Les conduits de fumées sont caractérisés en fonction de leur emploi : température, pression, résistance aux condensats, résistance à la corrosion, résistance au feu de cheminée et distance de sécurité. Dans le cas d’un remplacement d’appareil par une chaudière à condensation, c’est la résistance aux condensats du conduit de fumée qui nous intéresse : classe D ou classe W.

La lettre D représente les conduits qui ne peuvent pas recevoir les fumées humides des chaudières HPE (conditions sèches) et W désigne les conduits aptes à recevoir les condensats (conditions humides). Ces éléments sont indiqués généralement sur une plaque signalétique située en pied de conduit. En l’absence de plaque, il est recommandé de considérer que le conduit est de classe D pour éviter tout risque.

Il est donc important qu’un professionnel vérifie l’état, les caractéristiques et la compatibilité de ce conduit de fumée.

Quels sont les différents types de conduits de fumée existants ?

Il existe deux types de conduits de fumées : le conduit maçonné ou le conduit métallique.

Le conduit maçonné peut être fait de terre cuite, de béton pouzzolane ou en céramique, tandis que le conduit métallique est fait d’acier ou d’inox.

Le conduit de fumées maçonné

Les conduits maçonnés ne conviennent pas aux condensats : le ciment de ces conduits ne résiste pas à l’acidité de l’eau contenue dans les fumées et les anciens conduits ne sont pas parfaitement étanche.

 


Le conduit de fumées métallique

Le conduit métallique en acier ne conviendra pas non plus. En revanche, le conduit métallique en inox résiste tout à fait aux condensats des chaudières HPE, il pourra donc être utilisé pour évacuer les fumées. Ce conduit en inox pourra être rigide ou flexible.

 


Quelles solutions pour remplacer une chaudière standard par une chaudière HPE ?

Si le conduit est en inox, pas de problématique puisque celui-ci résiste aux condensats.

En revanche, si le conduit n’est pas compatible aux condensats, c’est-à-dire qu’il est de classe D, il y a deux solutions :

  • - Effectuer un tubage dit "étanche" : Tubage avec prise d'air dans le conduit
  • - Effectuer un tubage dit "non étanche" : Tubage avec prise d'air dans la pièce

 

Le tubage avec prise d'air dans le conduit

Dans le cas où le tubage est installé dans un conduit maçonné, l’espace entre le tubage et le conduit existant sert à l’amenée d’air de la chaudière.

Dans un même conduit maçonné, l’évacuation des fumées par le tubage et l’amenée d’air sont assurées.

On parle alors d’un système étanche.

 


 

Le tubage non étanche

S’il n’est pas possible de prendre l’air dans le conduit (par exemple par manque de place), l’amenée d’air de combustion de la chaudière se fera directement dans la pièce. Il faudra prévoir une ventilation de la pièce par une grille donnant sur l’extérieur. Le conduit servira seulement à l’évacuation des fumées.

Dans ce cas, on parle d’un système non étanche.

 


Commentaires (6) à propos de Faut-il tuber un conduit existant pour une chaudière condensation ?

Werno - 19/12/2017 22:51

Il s'agit d'une installation existante: chaudière à combustion Viessmann type Vitodens300 mis en service en 2006, puissance 00035 avec un gainage cheminée en FTP 80. Le gainage est à remplacer complètement le FTP étant totalement détruit dans la partie haute. Qu'elle solution durable me proposez vous et pour quel coût. A priori il s'agit d'un tubage étanche d'environ 10 mètres linéaire

MyChauffage - 20/12/2017 09:49

Bonjour, Si le gainage est abîmé en partie haute, c'est très probablement que le chapeau n'a pas été mis. La solution 1 est de faire un gainage PPTL avec un kit d'adaptation du type Renolux de chez Ubbink. L'autre solution si Viessmann l'accepte est de mettre un tubage en INOX. Cordialement.

werno - 21/12/2017 17:09

Le chapeau est bien présent ,mais il est complètement retourné comme s'il n'avait jamais été fixé (chevillé) sur la plaque de ciment lui servant de support, cad simplement emboité sur le tube mais sans autre moyen pour le retenir. Pourquoi VIESSMANN refuserait un gainage en INOX ? et d'une façon générale que vaut il mieux, INOX ou PPTL ? Cordialement.

Thierry - 12/06/2018 23:35

Bonjour, Je dois faire installer une chaudière dans une salle de bain, et donc contraint d'installer une chaudière "étanche" vu la réglementation, sauf que je ne peux pas installer de sortie ventouse horizontale... Par chance, il y a un ancien conduit dans la pièce qu'il serait possible d'utiliser mais qu'il faudrait tuber au préalable. J'ai lu ci et là qu'il faut ramoner avant tubage. 1. Plus généralement, vaut-il mieux faire d'abord appel à un pro (lequel ?) pour réaliser le tubage et préciser qu'il sera destiné à une chaudière étanche (à priori à condensation je n'ai pas encore décidé) ? 2. Et dans un deuxième temps à un pro pour installer la chaudière ? 3. Ou est-ce que le même pro peut faire les 2 ? 4. A quoi faut-il faire attention pour être certain de faire appel au "bon" pro ? Merci à vous. Cordialement

MyChauffage - 13/06/2018 12:06

Bonjour Thierry, Le même professionnel peut réaliser le tubage et l'installation de votre chaudière. Pour être sûr de solliciter le "bon" artisan, il est important de vérifier ses qualifications (RGE, qualigaz, etc.). D'autant qu'un professionnel RGE pourra vous donner droit au crédit d'impôt, si vous respectez les autres conditions d'obtention. Pour toutes vos questions, je vous conseille de contacter l'un de nos experts au 0980 651 653. Vous pourrez échanger avec lui à propos de votre projet et il pourra vous établir un devis sur-mesure pour la réalisation de votre installation par un artisan local qualifié. Bien cordialement

Nicolas - 25/09/2018 12:42

bonjour, mon plombier m' a posé une chaudière a condensation l'an dernier. Il a posé ( posée, pas fixée) sur le toit une cheminée en plastique qui doit, je l'imagine, servir a evacuer les gaz etc...Cette cheminée s'est envolé au premier coup de vent. Je l'ai retrouvée, je l'ai rappelé, il est revenu la fixer aux tuiles avec du mastic ou un truc du genre. Premiere tempete, la cheminée s'est envolée, et cette fois ci , pas moyen de la trouver. Resultat, j'ai une chaudiere qui tourne (juste pour l'eau chaude pour l'instant) sans evacuation sur le toit. Est ce dangereux, ou dommageable pour ma chaudiere neuve? Qui est responsable et ou puis je trouver une cheminée de remplacement?

Clothilde - 03/10/2018 13:07

Bonjour, Je suis actuellement en train de rehausser ma toiture, et de fait de rehausser la sortie en toiture de la chaudière à condensation, qui se trouve à côté de la cheminée de notre poêle à bois . La prise d'air de la chaudière se fait directement dans la cave, et nous avons donc une extraction par un tube étanche qui passe dans un ancien conduit de cheminée. Je souhaitais savoir s'il y avait une hauteur minimale à respecter (pour la cheminée du poêle, il faut 40 cm au-dessus du faîtage, faut-il recréer une cheminée de la même hauteur ?), ou une distance entre la sortie de la cheminée et celle de la chaudière ? En effet, si les deux conduits sortent de 40 cm chacun, les évacuations (condensats et fumées) seront côte à côte. Merci d'avance pour votre retour

MyChauffage - 04/10/2018 16:28

Bonjour, Si l'air de combustion de la chaudière est prise dans la cave, vous pouvez avoir la sortie des fumées du poêle à bois à 40cm de la sortie des fumées de la chaudières. En effet, les sorties de cheminée doivent être à 40cm au dessus du faitage. Cordialement.

Sylvain - 11/11/2018 09:13

Bonjour, Actuellement nous avons un cheminée à bois (foyer ouvert) et une ancienne chaudière à gaz qui ont les conduits (rectangulaire) maçonnés cote à cote sur pres de 7m jusqu’au toit. Est-il possible dans ces condition de tubé tout de même le conduit de chaudière et quelles sont les contraintes. Est-ce faisable en tubage étanche ? La configuration de l’habitation fait qu'il n'est pas possible de faire une sorite latérale. Merci

MyChauffage - 12/11/2018 19:26

Bonjour, Si les conduits sont bien séparés, vous pouvez tuber le conduit de la chaudière. Si en toiture, les 2 conduits sont côte à côté, alors je vous conseille de ne pas mettre un tubage étanche. L'air sera donc prise dans la pièce de la chaudière. Il faudra s'assurer que cette pièce est bien ventilée. Cordialement.

Laisser un commentaire

À propos de nous

OBTENEZ UN DEVIS

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h