Quel type de chauffage installer dans une maison avec la RT 2020 ?

Quel chauffage choisir en RT 2020

La RT 2020 entrera bientôt en vigueur pour les constructions neuves. Précédemment, la RT 2012 avait mis un accent sur les chaudières gaz à condensation et les pompes à chaleur air-eau pour chauffer le logement. Cette tendance pourrait évoluer avec la nouvelle règlementation et ses spécifications pour le chauffage domestique.

Qu’est-ce que la RT 2020 et que change-t-elle ?

La RT 2020 (ou réglementation thermique 2020) est un ensemble de directives pour les nouvelles constructions. Elle entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2021. Son but premier est la mise en place des BEPOS (Bâtiments à énergie positive), c’est-à-dire des logements qui créent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Pour toute personne qui souhaite construire un logement, la RT 2020 ou 2012 sera appliquée selon la date de début des travaux. Ces normes doivent être respectées scrupuleusement, sans quoi le permis de construire ne pourra être délivré par la mairie. Le chauffage n’est pas le seul élément à devoir suivre les critères établis. Les matériaux utilisés, l’isolation thermique et phonique en font partie également. Si votre habitation a été construite avant ces normes, vous n’êtes pas concerné par celles-ci.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des directives à suivre directement sur le site du gouvernement. Nous vous recommandons toutefois de faire appel à un ingénieur ou un architecte pour superviser ce type de travaux.

Les différents types de chauffage autorisés en RT 2020

L’objectif de consommation annuel de la RT 2012 était de 50 kWh/m². Avec la RT 2020, il passe à 12 kWh/m². La réduction est très importante. Ainsi, de nombreux systèmes de chauffage ne sont plus à privilégier contrairement aux précédentes années. On retrouve une liste réduite de moyens de chauffe. La chaudière gaz à condensation, par exemple, ne fait plus partie des appareils à privilégier.

Les systèmes mis en avant sont ceux fonctionnant :

  • à l’énergie solaire (photovoltaïque)
  • au bois (poêle ou chaudière à granulés)
  • ou encore les pompes à chaleur Air-Eau ou géothermique.

Un accent particulier est émis pour les PAC. Et pour cause, c’est un système qui produit en moyenne 4 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme. On nomme cela le COP (coefficient de performance). De plus, il permet à la fois de chauffer le logement et l’eau sanitaire.

Pour le chauffage de l’eau uniquement, les seuls appareils autorisés sont les chauffe-eaux solaires ou thermodynamiques. En effet, ces derniers sont équipés d’une pompe à chaleur qui leur permet d’obtenir un très bon rendement pour peu d’énergie.

Quels sont les systèmes de chauffage à privilégier ?

Avec plusieurs types de chauffage possible, il peut être difficile de faire un choix. Pourtant, il est facile de le réduire grâce à quelques raisonnements très simples.

Les modèles fonctionnant à l’énergie solaire ont besoin d’être situés dans un environnement régulièrement ensoleillé au cours de l’année. Si le climat ne s’y prête pas, d’autres solutions existent et seront plus adaptées.

Le chauffage au bois via poêle ou chaudière à granulés est un choix écologique. En effet, l’impact carbone post-fabrication de ce type de produit est quasi nul. Le dioxyde de carbone dégagé avec les fumées est d’une quantité similaire à celui utilisé pour la croissance des arbres qui servent de combustibles. Néanmoins, il faut à savoir que le poêle est plus adapté à un logement d’une faible capacité/surface (inférieure à 100 m²).

Les pompes à chaleurs sont des appareils plus coûteux, mais aux performances qui ne sont plus à prouver. Les principaux atouts de ces dernières sont la possibilité de produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire pour une faible consommation d’énergie. Dû à son emplacement à l’extérieur du logement, le coefficient de performance baisse quand les températures deviennent négatives. Cependant les nouveaux modèles résistent bien mieux au froid et peuvent garder leurs performances intactes jusqu’à -7 °C et continuent de chauffer jusqu’à -20 °C.
Cela est vrai pour les pompes à chaleur air-eau. Dans le cadre des PAC géothermiques, elles sont protégées de ce désavantage dû à l’isolation naturelle de la terre. Par contre, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation de sa commune pour leur installation. En effet, certains lieux ne sont pas adaptés à leur accueil.

Comme constaté, le système de chauffage à privilégier avec la RT 2020 dépendra de votre situation géographique et de votre logement. Il ne faut pas négliger ces détails pour respecter les exigences émises. Se documenter sur le sujet est le meilleur moyen pour gagner un temps précieux quand on souhaite entreprendre la construction de sa maison.

1 Commentaires à propos de « Quel type de chauffage installer dans une maison avec la RT 2020 ? »

herve 04/04/2020 11:28

Bonjour une maison de 140 m² chaudière fioul a production eau chaude qui me fait des caprice 20 ans après , pour un montant de 1300€ à 1500€ de fioul selon la période de froid . En sachant qu'on a le gaz qui passe dans notre village . Qui n'est pas raccordé a ma maison je me pose la question pour changer le mode de chauffage entres un PAC air eau ou chaudières GAZ condensation ou autre est-ce que cela me fera une économie et combien . que me conseilleriez-vous merci beaucoup

Notre réponse 06/04/2020 17:25

Bonjour,
Il nous sera impossible de vous chiffrer comme ça les économies à réaliser avec les différents modes de chauffage. Ce qui est généralement constaté c'est qu'une chaudière à condensation au gaz de ville est le système de chauffage le plus économique si on cumule coût d'investissement, d'entretien, des pièces détachées et de la consommation. Cela dépendra tout de même des différentes aides auxquelles vous avez droit.
Cordialement.

Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
A propos de nous

MyChauffage.com propose la vente et l’installation de produits pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire sur toute la France, avec des remises allant jusqu’a 40%.

bannière simulateur