Les isolants naturels : la solution écologique pour isoler sa maison

Les isolants naturels sont les premiers matériaux utilisés par l’Homme. Ils sont encore aujourd’hui très souvent exploités par les propriétaires pour isoler leur maison. Ils sont issus de la faune ou de la flore et ont un impact quasi nul sur l'environnement. Leurs performances sont connues comme faisant partie des meilleures du marché.

Cependant, leur prix est relativement plus élevé que les autres types d’isolants. De plus, ils nécessitent, pour la plupart, un traitement contre le feu, les rongeurs et la moisissure. Les plus connus et utilisés à l’heure actuelle sont la laine de chanvre et la ouate de cellulose.

1. La laine de chanvre
2. La ouate de cellulose
3. La laine de bois
4. La plume de canard
5. Le liège expansé
6. La laine de mouton
7. La paille
8. Le lin
9. La laine de coton

La laine de chanvre

Elle est élaborée à partir des fibres de la plante du même nom. La culture de cette dernière est très répandue. Elle a une pousse rapide et ne demande que peu d’entretien. La laine de chanvre est recommandée pour ses hautes performances. On la considère comme la meilleure solution écologique du marché.

On peut l’utiliser pour l’isolation de la toiture, des murs ou encore du sol. Elle se présente sous forme de panneaux, de rouleaux ou encore en vrac. Bien que très utilisée pour l’isolation thermique, elle peut également servir pour isoler phoniquement une pièce. Elle est adaptée à tous types de travaux.

La laine de chanvre dispose de nombreux avantages. C’est une énergie verte qui est complètement recyclable, résistante à la moisissure et aux rongeurs. Contrairement à d’autres isolants, son contact ne provoque pas d’irritations des voies respiratoires ou de la peau. Son point faible réside dans sa sensibilité à l’humidité qui peut lui faire perdre ses facultés isolantes. Cependant, l’utilisation d’un pare-vapeur en supplément résout facilement le problème. Son prix se situe aux alentours de 10 à 20 € le m² selon le fabricant.

La ouate de cellulose

Elle est fabriquée à partir de papiers journaux recyclés. C’est une solution isolante qui se démocratise de plus en plus. Elle offre des performances d’isolation élevées, est écologique et son prix est raisonnable par rapport au marché. Des additifs comme le sel de bore lui sont ajoutés pour la traiter contre le feu et la moisissure.

Ce matériau est majoritairement utilisé pour l’isolation des combles perdus par soufflage. Il s’agit de la méthode la plus simple. Elle permet généralement de réaliser les travaux en moins d’une journée. La ouate de cellulose assurera une isolation du logement été comme hiver. C’est l’un des isolants favoris de sa catégorie. Son coût au m² se situe aux alentours de 20 €.

La laine de bois (ou fibre de bois)

Elle est issue de bois recyclé provenant de conifères. Souvent importée d’Allemagne, elle possède de très bonnes caractéristiques isolantes, surtout en été. Elle retient parfaitement la chaleur pour garder le foyer au frais lorsque les températures sont élevées. C’est un matériau recyclable qui respecte l’environnement et dont le bilan carbone est très bon. Elle est majoritairement utilisée pour l’isolation de la toiture et des murs. Son prix varie entre 15 et 25 € le m².

La plume de canard

C’est un excellent isolant encore peu utilisé mais qui tend à se démocratiser. Dans la composition finale de ce matériau, on retrouve environ 70 % de plumes, 20 % de polyester et 10 % de laine de mouton. Ces deux autres matières servent de liant à l’ensemble et apportent une résistance contre les insectes ou les rongeurs, par exemple.

C’est un isolant performant aussi bien au niveau thermique de phonique. Il est sensible à l’eau mais conserve ses propriétés après séchage. C’est un excellent régulateur d’humidité : il peut absorber 70 % de sa masse en eau. On en trouve aujourd’hui à partir de 15 €/m² et jusqu’à 25 €/m².

Le liège expansé

Davantage connu pour ses performances d’isolation acoustique, il est aussi un très bon isolant thermique. Très présent en France dans les foyers il y a plusieurs décennies, il tend à revenir peu à peu. Il possède une très longue durabilité et a la particularité de ne pas bouger avec le temps. Le liège est doté d’une très bonne résistance à l’eau et aux êtres vivants nuisibles. Sa densité élevée offre un excellent confort en été. La pénétration de la chaleur dans le logement se fait plus lentement.
On peut retrouver le liège expansé pour divers travaux d’isolation comme les murs, les sols ou la toiture. Principalement vendu sous forme de panneaux rigides, il est cependant possible d’en trouver en granulés. Son prix peut varier fortement selon la production des chênes dont il est issu et la qualité choisie. Son coût peut aller de 20 à 80 € le m².

La laine de mouton

Appelée aussi laine ovine, la laine de mouton est un isolant utilisé depuis longtemps par l’Homme. Elle nécessite divers traitements pour être protégée des champignons, du feu ou encore des rongeurs. On y ajoute également de la fibre de polyester pour servir de liant afin d’obtenir une bonne tenue durant la pose.

On l’utilise principalement pour isoler les combles, les plafonds, les rampants ou encore les murs. L’utilisation d’un pare-vapeur en complément de cet isolant est obligatoire. En effet, la laine de mouton n’est pas adaptée aux environnements humides comme les murs ou les sols d’une salle de bain. Son coût au m² est compris entre 20 et 25 €.

La paille

La paille de blé est un matériau bien connu dans la mémoire collective. Ses performances n’ont rien à envier aux autres isolants du marché. Elle est dotée d’une grande durée de vie (plus d’une centaine d’années si la maison est bien entretenue). Il faudra cependant penser à installer un parement coupe-feu pour réduire les risques de propagation d’incendie.

Davantage utilisée pour de la construction, elle est cependant tout aussi adaptée dans le cadre d’une rénovation. La paille est généralement utilisée pour l’isolation des murs par l’extérieur.

En revanche, elle est putrescible et ne doit donc pas être exposée trop longuement à l’eau.

Beaucoup plus utilisée dans les bâtiments situés en campagne, elle peut servir pour l’isolation des murs, des combles ou du toit. Attention, elle nécessite davantage de place qu’un autre produit. Sa conductivité thermique de base est faible, elle doit donc être plus épaisse. C’est un isolant relativement peu onéreux qui coûte entre 5 et 7 € le mètre carré.

Le lin

C’est une plante européenne cultivée pour ses fibres. On le retrouve parfois couplé à de la laine de chanvre, de mouton ou de coton pour former un produit encore plus efficace. Il a la particularité d’être propre (aucun agent chimique n’est utilisé pour sa production). L’élasticité de ses fibres fait de lui un isolant phonique très performant. De plus, la laine de lin peut absorber dix fois plus d’eau qu’une laine minérale classique.

Bien que naturellement résistante aux insectes et aux bactéries, il est possible d’y appliquer des traitements anti-feu et fongicide. Cet isolant est principalement vendu sous forme de panneaux ou de rouleaux. Il s’adapte à l’isolation de toute la maison mis à part les sols. Son tarif évolue en fonction de la qualité d’origine du lin, cela oscille entre 10 et 20 € par m².

La laine de coton

Connu pour ses fibres servant à la confection de vêtements, le coton est aussi un très bon isolant. La texture fibreuse de la laine de coton offre une excellente protection face aux ondes sonores. Sa durée de vie est estimée aux alentours d’une quarantaine d’années. C’est donc un matériau très résistant sur le long terme. Il s’agit aussi d’un excellent régulateur du taux d’humidité dans le logement. Il absorbe l’eau sans perdre ses performances et préserve ainsi le confort du foyer.

Sa composition comporte du sel de bore qui lui permet de résister aux flammes. Il est considéré comme combustible, mais est inflammable.

Son principal atout en dehors des performances thermiques et acoustiques est sa masse très faible. Il s’agit de l’isolant le plus léger et il ne se tasse pas sous l’effet de la gravité. On en trouve sous forme de panneaux ou en vrac pour une isolation soufflée dans les combles. Son coût est abordable puisqu’il se situe aux alentours de 5 à 12 €/m².

Les isolants naturels sont donc un moyen de combiner matériaux écologiques et isolation de grande qualité. Bien que leurs prix soient légèrement plus élevés que ceux des isolants synthétiques ou minéraux, ils offrent des performances indéniables. Choisir ce type d'isolant, c'est opter pour une solution fiable et respectueuse de l'environnement.

 

isolation-devis-gratuit

Besoin d'aide pour isoler votre logement ?

IZI by EDF vous apporte expertise et conseils pour une isolation sur-mesure

Demander un devis gratuit

 

0 Commentaires à propos de « Les isolants naturels : la solution écologique pour isoler sa maison »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha

Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.

* Informations obligatoires