Quelles sont les différentes techniques d'isolation ?

Une bonne isolation thermique se fait grâce à plusieurs points stratégiques de votre habitation : toiture, murs, sols ou fenêtres. Cependant, il existe plusieurs techniques pour isoler ces surfaces : ITE, ITI, isolation intégrée…  Une fois que vous avez analysé la source de déperdition de chaleur, comment l’isoler ? Quelle technique privilégier pour votre maison ? IZI by EDF vous conseille.

1. ITI : l’isolation thermique par l’intérieur
1.1 Les murs
1.2 Les combles perdus
1.3 Les combles aménagés
2. ITE : l’isolation thermique par l’extérieur
2.1 Les murs
2.2 Le sarking : isolation de la toiture par l'extérieur
3. L'isolation intégrée
4. L’isolation thermique des sols

ITI : l'isolation thermique par l'intérieur 

ITI isolation thermique par l'intérieur

L’ITI est la plus pratiquée. Cette technique est utilisée pour renforcer la performance énergétique d’un logement. Elle peut être pratiquée sur plusieurs surfaces, au niveau :

✅ Des murs

✅ Des combles perdus

✅ Des combles aménagés 

✅ Des planchers bas
 

Les murs

L’isolation thermique des murs par l’intérieur additionne bon nombre d’avantages ! Si vous ne souhaitez pas modifier l’aspect extérieur de votre maison, c’est la solution idéale. C’est également l’occasion parfaite de repenser votre déco intérieure. Dîtes au revoir à vos vieux papiers peints et bonjour aux peintures chaudes et cocooning !

La méthode consiste à appliquer un complexe isolant (isolant + pare-vapeur + parement en plâtre) directement sur le mur. L’isolant peut-être : minéral, synthétique, naturel ou bien un produit mince réfléchissant. Voici un tableau des avantages et des inconvénients d'une ITI des murs : 

Avantages 👍 Inconvénients 👎
  • Facile à mettre en œuvre, la technique la plus simple et la plus courante

  • Bonne performance thermique

  • Conserve l’aspect extérieur de votre maison

  • Moins onéreuse que ITE

  • Peut se faire en étapes, pièce par pièce

  • Technique esthétique qui permet de dissimuler câbles, prises et canalisations

  • Meilleure isolation acoustique

  • Pas besoin de déclaration de travaux ou de permis de construire

  • Possibilité d’isoler que les murs exposés Nord et Ouest (les moins exposés au soleil)

  • Éligibles aux aides financières 
  • Réduit la surface habitable de votre habitation

  • Pièces non accessibles durant la durée des travaux

  • Risque de formation de ponts thermiques

  • Annule l’inertie des murs

  • Parfois non réalisable pour des raisons esthétiques, patrimoniales ou budgétaires

  • Travaux en surplus peuvent être à prévoir (déviation des conduites d’eau, de gaz ou des fils électriques) ou travaux de finition (peinture, tapisserie etc.) 

  • Réduit la surface de la pièce isolée (peut gêner pour l’ouverture des fenêtres ou prises par exemple)

 

Les combles perdus

Dans une maison, la chaleur a tendance à monter et à s’accumuler au niveau de la toiture. C’est dans cette zone que les déperditions de chaleur sont les plus importantes. Une maison mal isolée au niveau des combles perd près d’un tiers de sa chaleur.

Pour isoler des combles perdus par l’intérieur, le professionnel peut utiliser plusieurs méthodes :

  • Le soufflage

Le soufflage consiste à souffler un isolant qui se présente sous forme de « flocons » dans les combles perdus. C’est la technique la plus répandue, elle s’adapte à toutes les configurations de charpentes et combles difficiles d’accès. En neuf comme en rénovation.Généralement, le matériau soufflé est la laine de verre. Le professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) peut sinon utiliser de la laine de roche, de la laine de chanvre, de la laine de lin ou bien de la ouate de cellulose. Cette technique permet une couverture parfaite dans les moindres recoins.Vous pouvez financer ce type d'isolation via le dispositif isolation des combles à 1€ (sous condition de revenus). L'isolation doit alors se faire obligatoirement par de la laine soufflée.

 

  • L'épandage

L’épandage est une technique similaire au soufflage. À la place d’utiliser une machine, le professionnel utilise un râteau.

  • La pose d’isolant en rouleau

 

Cette opération est uniquement réalisable si les combles perdus sont accessibles. Elle consiste à isoler en priorité le plancher d’étage. Après, il faut y installer une première couche d’isolants entre les solives de la toiture pour ensuite recouvrir ces dernières. Si vous optez pour une pose de laine minérale en rouleau
(la laine de verre ou la laine de roche sont les plus utilisées) sous vos combles, vous faites le choix d'une réelle barrière isolante. L'idéal est de prévoir deux couches d'isolant. Elle présente en plus l'avantage d'être l'opération la plus facile à mettre en œuvre. À condition que le sol des combles dispose d’un plancher en bois ou en béton et que votre maison dispose d’une hauteur sous plafond suffisante.

 

Les combles aménagés

Pour isoler des combles aménagés par l’intérieur, le professionnel pose des panneaux rigides et semi-rigides. La méthode peut également se faire par simple couche de laine isolante entre chevrons ou bien par double couche sous rampants. Dans les deux cas suivants, il est obligatoire d’utiliser un frein pare-vapeur puis de poser des plaques de plâtre pour recouvrir l’isolant.  

ITE : l'isolation thermique par l'extérieur

ITE isolation thermique par l'extérieur

Cette technique convient pour isoler les toits, les combles et les murs. Elle peut être mise en œuvre lors de la rénovation d’une toiture ou d'un ravalement de façade.

Elle peut être pratiquée au niveau de plusieurs surfaces :

✅ Des murs

✅ De la toiture


Les murs

L’isolation des murs peut également se faire par l’extérieur. Cette méthode permet d’éradiquer les ponts thermiques et donc de réaliser des économies sur vos factures d’énergie.

L'isolation par l’extérieur peut se faire sous :

  • Enduit : l’isolant est fixé sur la façade, recouvert d’une ou deux couches d’enduit.
  • Bardage : (installé dans une ossature bois) l’isolant est fixé au mur puis recouvert de lames. 
  • Vêture : l'isolant est compressé entre des panneaux et les parements

L’ITE permettrait de réaliser des économies de chauffage de 10 à 20% par rapport à une ITI, selon la configuration de votre logement.

Avantages 👍 Inconvénients 👎
  • Performances thermiques optimales

  • Enveloppe totalement le bâtiment

  • Évite les ponts thermiques

  • Conserve l’inertie des murs

  • Améliore nettement le confort thermique l’été

  • Éligibles aux aides financières
  •  Solution assez coûteuse (plus chère qu'une ITI)

  • Travaux d’ampleur

  • Déclaration au préalable auprès de la mairie voire même obtention de permis de construire

 

 

le sarking : isolation par l'extérieur de la toiture

Le sarking : isolation de la toiture par l'extérieur

 

Si vos combles sont aménagés, l’idéal est d’envisager une ITE. Cette technique permet de conserver votre surface habitable et de garder les poutres apparentes. Pour sa mise en œuvre, le professionnel va retirer la couverture pour ensuite poser des rouleaux ou des panneaux d’isolants. L’opération est idéale pour des travaux de réfection de toiture. Le sarking réduit les ponts thermiques et s'adapte à tout type de toitures. Attention tout de même, cette méthode est 3 fois plus coûteuse qu’une ITI. Comptez entre 100 et 300€ le m2 selon le type de matériaux utilisé.

 

 

L’isolation intégrée

isolation des murs intégrée avec briques

Cette technique consiste à incorporer directement l’isolation dans l’épaisseur des murs. Elle n'est donc réalisable que pour le neuf, ou bien lors de travaux de rénovation lourde, comme une extension de votre maison, par exemple.

L’isolant est intégré directement lors de la construction du mur. Les matériaux utilisés sont des briques monomurs en terre cuite, appelées également briques multi-alvéolaires ou bien des blocs panneaux en béton cellulaire.

Cette technique d’isolation des murs dans l’épaisseur dispose de nombreux avantages. L'isolation intégrée permet un gain de temps, donc des économies sur le coût de la main d’œuvre. Elle ne nécessite pas d’un doublage de mur, elle permet donc de réaliser des économies de matériaux isolants également. C’est une solution pérenne qui ne demande pas d’entretien. Elle a le bénéfice de réchauffer votre maison l’hiver et de la rafraîchir l’été. L’isolation intégrée va également supprimer tout risque de pont thermique au sein de votre habitation.

L'isolation thermique des sols

isolation thermique des sols

Pour une isolation des planchers bas, le coût varie selon la méthode choisie et la nature de la construction : si votre maison est neuve ou bien s’il s’agit d’une rénovation. Elle peut être sur : 

  • Terre-plein : une première technique consiste à installer une dalle simple avec un isolant en dessous. Il est également possible d'installer une dalle flottante ou bien un dallage composé directement de matériaux isolants. Une seconde méthode permet de créer un plancher en béton à entrevous (à hourdis). Il est composé d'une dalle de compression en béton dans laquelle sont installés des poutrelles en béton armé et des entrevous. Enfin, la troisième option est la mise en œuvre d'une isolation périphérique partant des murs de soubassement jusqu'aux fondations.

  • Vide sanitaire : c'est un espace d'air laissé entre la terre et le plancher de votre habitation pour bénéficier d'une meilleure isolation thermique. dans ce type de configuration, le professionnel va placer une dalle flottante, une dalle simple ou un plancher en béton en-dessous du sol de l'habitation et au-dessus du vide sanitaire.

  • Sous-sol non chauffé (garage, cave…) : La méthode la plus utilisée est la fixation des plaques d'isolant au niveau du plafond du sous-sol. Les panneaux peuvent être souples ou rigides, en fonction de la régularité du support. Ils peuvent être posé en l'état mais, pour une meilleure finition, il est possible de les recouvrir d'un parement comme de l'enduit ou des plaques.

Et si vous souhaitez rénovez votre maison, de nombreuses aides sont à disposition : le taux de TVA réduit, l’isolation des combles à 1 euro, MaPrimeRénov’, les primes Coup de Pouce CEE, des subventions régionales ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

Pour en bénéficier, vos travaux devront être réalisés par un artisan certifié RGE. Peu importe la technique que vous choisirez, il est essentiel que la pose soit réalisée par un expert. Vous pourrez réaliser d'importantes économies sur vos factures d’énergie, simplement grâce à une bonne isolation.

isolation-devis-gratuit

Besoin d'un avis d'experts pour l'isolation de votre logement ?

IZI by EDF vous accompagne dans votre projet, vous fait bénéficier des aides de l'Etat et vous établit un devis sur-mesure en 24h

Demander un devis gratuit

 

0 Commentaire à propos de « Quelles sont les différentes techniques d'isolation ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha

Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.

* Informations obligatoires