Le Blog
Installateur de chauffage sur toute la France
Nous contacter SUIVEZ-NOUS :
Nous contacter

Les risques d’intoxication au monoxyde de carbone


En cette période hivernale, nous allons parler d’un sujet mal connu des particuliers et qui peut pourtant potentiellement tous nous toucher. Malgré la prévention effectuée chaque année par le ministère de la santé, de nombreux cas d’intoxication au monoxyde de carbone sont décelés chaque hiver. C’est d’ailleurs la première cause de mortalité par intoxication en France (source inpes). Elle survient généralement suite à un défaut d’entretien de votre chaudière ou une mauvaise combustion de votre système de chauffage.

Avoir connaissance des principaux symptômes (vertiges, nausées, maux de tête…) et des réflexes à avoir en cas de suspicion d’intoxication au CO peut permettre d’éviter le pire. Nous allons voir en détail ce qu’est exactement ce gaz et quels sont ces risques.  

1. Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?
2. Comment se manifeste-t-il ?
3. Quels sont les symptômes ?
4. Que faire en cas de suspicion d’intoxication ?
5. Comment remettre aux normes son installation après une intoxication au CO ?
6. Nos conseils pour prévenir tout risque


Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?


C’est un gaz invisible et non odorant qui peut se dégager suite à une mauvaise combustion de vos appareils de chauffage (que vous vous chauffiez au bois, au gaz, au fioul ou au propane...). Il est difficile à détecter et donc de ce fait très dangereux. Il se diffuse rapidement dans l’atmosphère et est absorbé par les poumons lors de la respiration. C’est un gaz très toxique.


Comment se manifeste-t-il ?


Un appareil de chauffage ou un conduit d’évacuation mal entretenu peut provoquer l’apparition du monoxyde de carbone. C’est pourquoi il est impératif de faire entretenir sa chaudière chaque année avant la période de chauffe. Il faut savoir que c’est une obligation légale. Lors de cet entretien le professionnel contrôle notamment le taux de CO. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter le guide sur l’entretien des chaudières établi par l’ADEME.  

D’autres sources peuvent également être en cause de l’intoxication. Comme votre cheminée, un chauffage d’appoint utilisé de façon prolongée, un conduit d’évacuation mal installé, des locaux non aérés suffisamment…  


Quels sont les symptômes ?


Plusieurs symptômes peuvent annoncer une intoxication au monoxyde de carbone. Les premiers indices sont l’apparition de fatigue, maux de tête, nausées, vertiges… S’ils sont décelés rapidement, il est possible d’éviter le pire.


Que faire en cas de suspicion d’intoxication ?


La première chose à faire est d’aérer immédiatement l’habitation et d’arrêter si possible votre appareil de chauffage. Ensuite, évacuer le plus rapidement votre logement et appeler les secours.


Comment remettre aux normes son installation après une intoxication au CO ?


Suite à une intoxication, votre installation est mise à l’arrêt. Pour pouvoir la remettre en route, vous devez obligatoirement faire passer un professionnel qualifié chez vous. Il recherchera la cause de l’intoxication et vous indiquera les travaux à réaliser. Votre installation ne pourra fonctionner à nouveau que si vous la remettez aux normes.


Nos conseils pour prévenir tout risque


Plusieurs gestes peuvent éviter l’apparition de monoxyde de carbone dans votre logement. Aérer les pièces 10 minutes par jour (même en hiver) permettra de ventiler votre habitation. Pensez aussi à entretenir votre système de ventilation et veiller à ce qu’il ne soit pas obstrué. Vous devez également entretenir vos appareils de chauffage et de production d'eau chaude chaque année.

Commentaires (1) à propos de Les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

liliouchit - 07/02/2017 19:49

bien de prevenir les personnes en manque de responsabiliter

Laisser un commentaire

À propos de nous

OBTENEZ UN DEVIS

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h