Pompes à chaleur Air Eau et Air Air Climatisation pour sa maison : Fonctionnement, puissance, prix… ce qu’il faut savoir

Climatisation pour sa maison : Fonctionnement, puissance, prix… ce qu’il faut savoir

Climatisation pour sa maison

L’installation d’une climatisation dans sa maison est devenue un projet indispensable pour de nombreux foyers. Ce choix est apparu pour les Français comme un moyen d’améliorer leur confort chez eux, durant les vagues de chaleur estivales. Longtemps considéré comme énergivore, cet équipement a beaucoup évolué et propose désormais de rafraichir votre domicile tout en garantissant de réaliser de bonnes performances énergétiques. Vous hésitez à installer un de ces appareils dans votre maison ? Découvrez les principaux éléments à connaître, avant d’investir.

1. Quelle clim pour une maison ?
2. Fonctionnement d'une climatisation
2.1. La technologie Inverter
2.2. La neutralisation des condensats
3. Quelle puissance choisir pour sa climatisation ?
4. Combien coûte une climatisation ?

Quelle clim pour une maison ?

Il existe plusieurs systèmes de climatisation pour une maison individuelle. Ces derniers correspondent à différents besoins, ponctuels ou réguliers, et ont différents modes de fonctionnement et niveaux de performance.

Le climatiseur mobile. Le moins cher du marché, mais aussi le plus énergivore. Il s’agit d’un module à brancher sur une prise électrique. Le plus souvent sur roulettes, il peut être installé d’une pièce à l’autre en fonction de vos besoins. Il s’agit d’une climatisation d’appoint.

Le climatiseur monobloc fixe. Lui aussi en un seul bloc, il peut être mural et ne nécessite de percer que de petits trous vers l'extérieur pour l’entrée et la sortie d’air. Efficace sur de petites surfaces.

La climatisation mono ou multi-plit. La solution la plus couramment choisie par les foyers français. Composée d’une unité extérieure, raccordée à une ou plusieurs unités intérieures (splits, consoles, ou encore gainables dans un faux-plafond), selon les besoins. Cet appareil, également nommé pompe à chaleur air-air, fait office de clim réversible et dispose d'excellents coefficients de performance, en mode frais comme en mode chauffage en hiver.

La pompe à chaleur air-eau réversible. Utilisée pour le chauffage et pour le rafraichissement, elle peut aussi être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire, une de ses différences avec la PAC air-air. Actuellement, plusieurs aides à l’installation d’une pompe à chaleur sont proposées par l’État pour amortir cet investissement.

Découvrez une sélection de nos climatisations :

[sliderShortcode product1="445" product2="441" product3="443"]

Fonctionnement d’une climatisation

Intéressons-nous au modèle le plus plébiscité et le plus performant, la clim réversible, ou PAC air-air. Elle fonctionne comme une pompe à chaleur, avec un cycle inversé. Certains modèles disposent même de technologies renforçant leurs performances.

Le fonctionnement d'une climatisation réversible est simple et s’apparente à celui d’un réfrigérateur. En mode rafraichissant, l’unité intérieure puise les calories présentes naturellement dans l’air de votre pièce. Ce sont elles qui font monter la température de votre lieu de vie. Ces dernières sont transférées par le fluide frigorigène, alors à l’état de gaz, vers le groupe extérieur qui les rejette hors de l’habitation.

Ce fluide revient dans le même temps à l’état liquide, en passant par le compresseur pour circuler de nouveau dans le circuit reliant les deux unités. Il passera de nouveau par l’évaporateur, récupèrera de nouveau les calories, et ainsi de suite.

Dans le cas d’une climatisation réversible passant en mode chauffage, le circuit est inversé, grâce à l’action d’une vanne d’inversion de cycle. L’appareil diffuse ainsi les calories de l’air extérieur vers l’intérieur de votre foyer, pour relever la température ambiante.

La technologie Inverter

C’est un constructeur japonais qui est à l’origine de la création de la technologie Inverter. Présente dans la plupart des modèles des différentes marques de climatisation, cette option est une alliée supplémentaire pour renforcer les performances énergétiques de sa PAC air-air. Dans les modèles classiques, l’unité extérieure se lance d’un seul coup pour monter en température, jusqu’à la consigne programmée par son utilisateur. Une fois que la température ambiante voulue est atteinte, le cycle de chauffe s’arrête. Ceci est surnommé la technique du tout-ou-rien.

Une unité dotée du procédé Inverter va monter plus progressivement en puissance et se mettre en veille une fois que la température programmée est atteinte. Elle régulera ensuite son fonctionnement pour éviter les fluctuations de température. De cette façon, l’appareil peut permettre de réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie. Cette technologie est aussi plus respectueuse de la mécanique interne et préserve notamment le compresseur (très cher en réparation) des départs et arrêts brusques. Une solution intéressante à plus d'un titre pour rafraîchir votre foyer.

La neutralisation des condensats

Cet élément est spécifique aux climatisations. Les écarts de températures provoquent naturellement la formation de condensation. Une eau déminéralisée, qui devra être dirigée vers une zone d'évacuation des eaux, pour éviter tout effet de stagnation.

Il existe deux méthodes pour réaliser cette évacuation, toutes deux auront une incidence variable sur votre investissement :

Par gravitation : Un trou est percé derrière l'unité intérieure pour permettre l'évacuation en goutte-à-goutte, vers une bouche d'évacuation. Une méthode qui engage des frais à l'installation, mais qui ne nécessitera pas d'intervention par la suite.

Une pompe de relevage : Dans le cas où la gravitation est compliquée à mettre en place, il est possible d'avoir recours à une pompe de relevage, à ajouter à chaque unité intérieure. Cependant, cet équipement complémentaire nécessite un entretien régulier. En cas de défaillance, son remplacement peut vite faire monter votre facture lors d'un dépannage.

Quelle puissance choisir pour sa climatisation ?

Unité intérieure de climatisation

Tout comme pour la pompe à chaleur pour votre chauffage, votre climatisation devra être choisie en fonction de différents critères, primordiaux pour définir la puissance nécessaire.

Parmi ces éléments à prendre en compte :

👉 la surface en m² à rafraichir ainsi que le volume, selon la hauteur sous plafond

👉 le nombre de pièces à équiper (une seule avec un mono-split, ou plusieurs avec une installation multi-splits)

👉 le nombre de fenêtres dans la pièce à équiper et son orientation

👉 la situation géographique de votre maison

👉 le nombre d’occupants

Le calcul de puissance d'une climatisation comporte une différence majeure par rapport à une installation en chauffage seul. Le chiffrage devra également ajouter en puissance tout apport thermique présent dans les pièces à climatiser. Ceci peut concerner, par exemple, le nombre de personnes occupant l'espace (environ 100 W par individu), 50W par appareil électrique, 100W pour une exposition au Nord et 400W pour une exposition au Sud.

Le meilleur moyen de choisir la solution optimale de climatisation reste cependant de faire appel à un spécialiste, qui se chargera de définir le bon dimensionnement. Il réalisera notamment un bilan thermique de votre maison. Cette opération permettra de faire le point sur le niveau de son isolation. Une mauvaise protection contre la chaleur ou le froid peut entraîner une hausse de votre consommation d'énergie.

Combien coûte une climatisation ?

Une fois encore, le prix dépendra de votre choix. Type de climatisation, puissance, mono-split ou multiplits, la marque de votre climatisation… Ces éléments détermineront le tarif du matériel, de même que les options et technologies complémentaires (silencieux, Inverter…)

Au prix du matériel devront également s’ajouter le montant de la mise en place par un professionnel. Prenons l'exemple d'une installation courante, avec une climatisation simple, n'apportant pas de complication en termes de branchements électriques et de neutralisation de condensats.

Pour une pièce de vie de 40 m² et deux chambres de 15 m², soit 70 m² à rafraichir, l'investissement pour l'implantation d'une unité extérieure et de trois modules intérieurs type splits ou consoles reviendrait à un peu moins de 7 000 euros. Ce montant comprend 5 000 euros de matériel et environ 1 800 euros de main d'œuvre. À noter que le tarif horaire moyen d’un installateur est estimé entre 50 et 60 euros de l’heure. Le prix de la pose sera variable en fonction de plusieurs spécificités telles que le nombre de splits à installer, ou encore la difficulté d’accès aux zones d’installation de l’équipement.

Pour rappel, la mise en service ne pourra être faite que par une entreprise disposant d'une attestation de capacité spécifique. Ce technicien qualifié pourra alors vous proposer de souscrire à un contrat d'entretien, pour réaliser un contrôle annuel de votre appareil.

Faire le bon choix de climatisation nécessite donc de prendre en compte ces différents points. Ceci vous permettra de vous équiper avec l’appareil qui correspondra le mieux à vos besoins.

 

Vous réfléchissez à l'installation d'une climatisation ?

Nos conseillers IZI by EDF vous aident à construire un projet répondant à vos besoins et vous fournissent un devis en 24h.

Demander un devis gratuit

 

0 Commentaire à propos de « Climatisation pour sa maison : Fonctionnement, puissance, prix… ce qu’il faut savoir »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.