L'isolation des combles, quelles sont les aides financières ?

Aides isolation des combles

Procéder à l’isolation des combles est la meilleure façon de réduire de manière efficace sa consommation énergétique. Changer de système de chauffage n’est pas forcément la première chose à faire quand on dispose d’une isolation précaire.
Quand on parle de déperditions de chaleur, le premier lieu visé est le toit. En effet, l’air chaud est ascendant, c’est-à-dire qu’il monte. Il a ainsi tendance à s’échapper davantage par le haut de la maison que par le sol ou les fenêtres. Si l’on parle en chiffres, les combles représentent 30 % de la perte de chaleur d’une habitation.

Cependant, ce n’est pas le seul point qui permet à ce type de travaux d’être aussi plébiscité. C’est également grâce à son tarif final pour le particulier. Il est fortement réduit grâce à de nombreuses aides financières. Ces dernières ont été mises en place afin de lutter contre la précarité énergétique des logements en France. Des combles bien isolés apportent un gain moyen de 474 €/an sur la facture énergétique. Il s’agit du premier pas vers un foyer plus confortable et moins énergivore.

L’avantage de l’isolant dans le toit n’est pas seulement de réduire les pertes de chaleur en hiver. En effet, en été, la couche d’isolant va bloquer une partie de la chaleur à l’extérieur et permettre à la maison de garder une certaine fraicheur.

1. Prime CEE
3. Eco-prêt à taux zéro
4. Subventions régionales
5. Fonctionnement des travaux d'isolation des combles

 

La prime CEE (ou l’isolation des combles pour 1 €), un dispositif d'Etat

Pour réduire le surcoût énergétique des logements français, un dispositif d’État a été mis en place. Il s’agit de la loi POPE : la Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique. Elle engage les fournisseurs d’énergie à aider les Français à entreprendre des travaux de rénovation thermique dans leur logement par le biais de primes. On appelle ces dernières la prime CEE ou prime Coup de Pouce.

L’obtention de cette aide se fait sur conditions de ressources. Deux catégories sont mises en place, les revenus modestes et les autres. Les premiers bénéficient d’un montant supérieur pour réaliser leurs travaux. Cela permet dans certains cas d'acquérir une isolation des combles pour seulement 1€ symbolique.

Pour les revenus plus élevés, un reste à charge est à prévoir. Heureusement, des aides supplémentaires existent et peuvent se cumuler.

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ)

Pour faciliter le paiement des travaux de rénovation de sa maison, il existe l’éco-prêt à taux zéro. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un crédit dont le remboursement se fait sans aucuns frais. Il peut être utilisé pour isoler ses combles tout comme pour changer de système de chauffe.

Il est accessible à tous sans conditions de ressources. Le logement doit avoir plus de 2 ans et être la résidence principale des propriétaires occupants. Le montant total est de maximum 10 000 € pour une action simple et peut s’étendre jusqu’à 30 000 € pour 3 travaux ou plus. La durée du remboursement est de 15 ans tout au plus.

Il s'agit d'une aide non négligeable quand il y a un reste à charge pour disperser les dépenses dans sa durée. Il se contracte directement auprès de la banque.


Les subventions régionales

Selon la localisation du bien, il peut exister d’autres aides venant soit de la région, du département ou locale. Cela peut par exemple être une exonération de la taxe foncière.

Ces subventions sont aussi nombreuses que variées, mais ne profitent pas d’une grande communication auprès des habitants. Il est plus que conseillé de se renseigner directement auprès des autorités publiques afin de pouvoir en prendre connaissance.


Les travaux d’isolation des combles perdus, comment ça marche ?

Pour entreprendre des travaux d’isolation de ses combles, il faut faire appel à une entreprise spécialisée. Elle doit bénéficier du label RGE pour pouvoir débloquer l’accès à l’entièreté des aides.

Avant d’émettre un devis définitif, la société doit obligatoirement depuis 2018 effectuer une visite sur lieu à isoler : les combles. Cela permet de prévoir à l’avance d’éventuels surcoûts, le type d’isolant ou la manière dont ce dernier va être posé. Il est recommandé de demander des devis auprès de différentes sociétés afin d’obtenir la meilleure offre possible.

Une fois le devis finalisé, il est temps de demander les aides. Selon l’organisme, le dossier doit être validé avant ou après les travaux. C’est un point important, car certaines primes peuvent être refusées si les travaux ont déjà été commencés.

 

Isoler ses combles demande un investissement financier pour les ménages. Heureusement il existe pour cela des primes pour réduire le coût. Elles vous permettront de profiter d’une isolation qualitative à moindres frais.

Retrouvez ci-dessous la liste récapitulative des aides mises à disposition pour isoler les combles :

  • La prime CEE (Coup de pouce)
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Le Crédit d'impôt CITE
  • Les subventions régionales et départementales
  • TVA à 5,5 %
isolation-devis-gratuit

Isolez votre habitation en toute confiance avec IZI by EDF !

Bénéficiez de conseils d'experts concernant les aides de financement et optez pour une isolation sur-mesure

Demander un devis gratuit

 

0 Commentaires à propos de « L'isolation des combles, quelles sont les aides financières ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha

Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.

* Informations obligatoires