Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Chaudière gaz à condensation : le chauffage riche en calories !

 


La calorie, unité de mesure bien connue en diététique, représente la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1°C la température de 1 gramme d'eau de 14,5 à 15,5°C avec une pression atmosphérique normale. C'est elle qui va, entre autres, assurer le confort thermique des individus. Pour parvenir à ce résultat, elle devra être générée par un appareil de chauffage. Ils sont nombreux et fonctionnent au fioul, au bois... La chaudière gaz à condensation fait partie des systèmes de chauffage les plus riches en calories. Comment expliquer ces performances énergétiques élevées ?


Récupération de chaleur dans les fumées


La chaudière à condensation a un très haut rendement. Elle va chercher son énergie dans les fumées évacuées. Ces dernières se voient refroidies. (Sur une chaudière classique, les fumées expulsées peuvent atteindre les 200°). La chaudière nouvelle génération, elle, va en réutiliser une partie, entraînant une production plus grande de vapeur d'eau. Cette condensation permet l'apparition de ce qu'on appelle de la chaleur latente. Voici comment elle récupère et valorise ses calories supplémentaires. Elle permet donc en outre aussi de réaliser une économie en combustible de près de 30%.  

Pour cela cependant il faut penser à coupler la chaudière avec des radiateurs basse température. En effet, pour parvenir à récupérer des calories dans la condensation, il est nécessaire que le point de rosée soit environ à 55°. Ce point de rosée est le degré de température qui permet justement aux vapeurs d'eau de condenser.
Le plancher chauffant est aussi une bonne solution pour optimiser le rendement de l'appareil.


Transformation en liquide

Dans les chaudières à condensation, la vapeur d'eau se transforme en liquide. Le passage de l'état de gaz à l'état liquide restitue de l'énergie pour le fonctionnement de l'appareil. Ce dernier va donc récupérer une partie des calories et les transférer à l'eau de chauffe. Cette chaleur latente de liquéfaction n'est pas prise en compte dans le calcul en PCI (Pouvoir Calorique Inférieur) et c'est d'ailleurs ce qui permet de lui attribuer un rendement supérieur à 100%. Si on considère par contre le Pouvoir Calorifique Supérieur, alors le rendement, toujours excellent, sera inférieur à 100. Un exemple pour comparer les deux types d'évaluation dans le rendement. Une chaudière en PCI à 104% de rendement équivaut sur PCS à un rendement de 93%.


Chaleur réinjectée dans le circuit de chauffage


La vapeur d'eau contenue dans les fumées et ses calories sont utilisées pour le circuit de chauffage. Elle est alors évacuée à 70° degrés environ et réchauffe ainsi l'eau du circuit. Quant à l'eau des condensats, elle est éjectée vers les égouts.

La chaleur réinjectée dans le circuit chauffage est calculée selon le PCI. En effet les chaudières à condensation ne peuvent transmettre à l'eau qu'une partie des calories issues de la combustion du gaz. On peut aussi encore améliorer les performances en énergie de l'appareil en le reliant à du solaire. Cela va augmenter la production calorique de 15% et la production en eau chaude sanitaire de pas loin de 80%.

Enfin, il faut aussi tenir compte du mode de récupération particulier des calories de la chaudière.
La partie liée à la condensation en effet, nécessite aussi de voir remplies des conditions assez précises pour que cette fonctionnalité soit vraiment optimale. Pour permettre la liquéfaction, il est souhaitable de voir ajouter au système une sonde extérieure qui va permettre de réguler la température. Elle anticipera toutes les évolutions thermiques et réduira la consommation énergétique du foyer.

Vous aimerez aussi :

Quelle isolation faut-il pour poser une chaudière condensation ?
Les chaudières à condensation sont-elles économes ?

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local