Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Quels types d’émissions polluantes ont les chaudières gaz condensation ?

 

Face au réchauffement climatique, la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. De nombreuses mesures ont été mises en place dans le but d’atteindre cet objectif. Les secteurs principalement concernés sont l’industrie manufacturière, le bâtiment et l’habitat, la production d’énergie, les transports, l’agriculture et la pêche. Le gouvernement souhaite notamment une baisse de plus d’un tiers de la consommation énergétique des bâtiments d’ici 2020.

En matière de chauffage, les fabricants sont donc incités à concevoir des équipements plus performants et plus respectueux de l’environnement. Les chaudières ont été considérablement améliorées ces dernières années. Elles offrent aujourd’hui un meilleur rendement et plus de confort tout en réduisant leur impact environnemental. C’est le cas de la chaudière à condensation qui est moins nocive que les précédentes générations d’appareils. Elle se distingue des anciens modèles grâce à un mode de fonctionnement bien particulier qui lui permet de réduire ses émissions de polluants.


Le fonctionnement particulier de la chaudière condensation


Grâce à un système innovant, la chaudière récupère la chaleur latente contenue dans les fumées issues de la combustion du gaz naturel. Cette source de chaleur n’était pas exploitée sur les anciens appareils. Ce dispositif ingénieux permet d’améliorer le rendement de la chaudière, il est en moyenne 15 à 20% supérieur à celui d’un modèle standard. Ce système génère donc des économies de combustible et permet de réduire les rejets nocifs dans l’atmosphère.


Réduire son impact environnemental avec la condensation


La chaudière condensation tire profit du dioxyde de carbone qui est habituellement rejeté dans l’air, elle est ainsi moins nuisible que les anciens modèles. Elle utilise également un nouveau procédé de combustion très performant appelé la combustion complète. L’appareil est équipé d’un brûleur gaz nouvelle génération à pré-mélange. Il fonctionne de la façon suivante : le gaz et l’air son pré-mélangés au sein du brûleur pour former un mélange uniforme. Cette technique permet d’obtenir une excellente combustion ce qui améliore le rendement de la chaudière. De ce fait, la quantité de polluants rejetés dans l’atmosphère diminue.

La chaudière condensation collabore donc à la sauvegarde de la planète et de ses ressources.

Consommer moins d’énergie pour limiter ses rejets polluants


Il est possible au quotidien de réduire ses émissions polluantes tout en réalisant des économies. En abaissant la température de son logement (ne serait-ce que d’un degré) ou en réduisant sa vitesse sur la route, on va consommer moins de gaz ou de carburant. Cette baisse de consommation va forcément engendrer de plus faibles rejets de CO2 (dioxyde de carbone) et de polluants dans l’atmosphère. En même temps, vous économiserez de l’essence dans un cas, et réduirez votre facture de chauffage dans l’autre. Il est fortement conseillé d’associer un thermostat d’ambiance programmable à sa chaudière pour pouvoir la régler au degré près de ses besoins. Vous pourrez ainsi abaisser la température de votre logement quand bon vous semble.


Vous aimerez aussi :

La régulation avec une chaudière condensation
Quelle réduction de polluants peut-on obtenir en fonction de son type de chaudière ?

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local