Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

La chaudière à condensation gaz : les règles de l'art

L'installation d'une chaudière à gaz condensation obéit plus ou moins aux mêmes règles que celle d'une chaudière classique. L'appel à une entreprise qualifiée garantira la parfaite conformité de sa mise en place. Il est impératif en effet de respecter certaines règles afin d'assurer à sa future chaudière des performances vraiment optimisées. Sortie en ventouse, évacuation correcte des condensats, dimensionnement des radiateurs, désembouage et régulations doivent être pensés par des experts.

La sortie en ventouse

Photo d'une évacuation en ventouse





La chaudière à condensation avec sortie en ventouse va se placer dans des intérieurs qui ne disposent pas de cheminée. C'est une règle impérative à observer pour le raccordement de l'appareil à gaz. Ce dernier est relié au conduit d'évacuation sur l'extérieur.

Les ventouses peuvent être au choix horizontales ou verticales. C'est ensuite une question d'appréciation personnelle pour la question de l'esthétique. Les utilisateurs privilégient souvent la sortie horizontale, moins onéreuse (moins de tuyaux) et plus discrète. En ce qui concerne les nuisances sonores, la sortie ventouse ne fait normalement pas plus de bruit qu'un ventilateur. Une installation dans une buanderie par exemple, est parfaite pour la tranquillité des habitants.

 

 

 



L'évacuation des condensats


La seconde règle dans l'art de bien installer une chaudière gaz est de prendre en compte l'évacuation des condensats.
Cette dernière s'effectue via un siphon. Il est raccordé aux évacuations des eaux usées. Un point important est à considérer. Ces condensats ont un niveau d'acidité assez élevé pour attaquer des tuyaux en métal. Un conduit en PVC est donc une bonne option pour drainer les eaux issues de la condensation vers l'extérieur. Si la chaudière est placée au mur et donc surélevée, l'évacuation de ces condensats se fera sans difficulté par gravitation.

Une autre solution pour faciliter la sortie de ces résidus est de coupler une pompe avec la chaudière condensation gaz. Cette option est pratique, rapide à mettre en place et économique aussi.


Le dimensionnement des radiateurs

Image radiateurs


Il est important de bien estimer la puissance de votre appareil à gaz pour éviter la surconsommation énergétique. Il est inutile en effet de se procurer une chaudière trop puissante. Il est mauvais pour les finances d'acheter un système trop poussif. Pour cela il peut être nécessaire de calculer vos besoins en énergie et de faire le point sur les radiateurs diffuseurs de calories.

Leur dimensionnement a son importance. Il est possible d'opter pour des radiateurs plus grands, plus puissants (remplacer un 1000 Watts par un 2000 par exemple). Une solution est d'ajouter aussi un « chauffage » supplémentaire dans la pièce pour augmenter le volume chauffant. Un spécialiste pourra vous conseiller sur les règles à suivre pour calculer au mieux selon vos besoins calorifiques. Il saura aussi vous guider non seulement sur le dimensionnement des radiateurs mais aussi sur le matériau à privilégier pour éviter les effets de pyrolyse qui accélèrent la corrosion du réseau.


Le desembouage


Une autre règle à suivre pour optimiser le rendement de sa chaudière condensation gaz est d'assurer son desembouage. Le desembouage est une technique de nettoyage, destinée à ôter les déchets, les boues accumulées dans le réseau de radiateurs.

Ne pas procéder à cet assainissement va diminuer considérablement les performances énergétiques de votre chaudière gaz en encrassant tout le système. En outre, ce desembouage permet à vos appareils de fonctionner plus longtemps. Enfin, cet entretien effectué régulièrement contribue aussi à préserver l'environnement en évitant les émissions toxiques.
Pensez donc à faire réaliser ce contrôle une fois par an par un professionnel.


Régulation avec sonde d'ambiance et sonde extérieure


La sonde de température extérieure est une excellente initiative pour encore améliorer les économies d’énergie. La sonde de régulation permet de coordonner température interne et externe. Elle anticipe tout changement de mercure. Son objectif est de limiter la déperdition de calories et d'assurer le confort régulier dans votre intérieur. Pour cela, la règle à appliquer est la suivante. Il faut coupler la sonde extérieure avec une sonde d'ambiance. Cette dernière évalue les calories existant dans la pièce, issues de sources naturelles de chaleur comme l'ensoleillement.

Respecter ces quelques règles dans l'installation de votre chaudière condensation à gaz vous assure un chauffage régulier et performant.

A lire également :

Les règles et normes de sécurité lors de la pose d'une chaudière
Le réglage des thermostats

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local