Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

La chaudière gaz à condensation : la sonde

 

Dans le détail, la chaudière à condensation est vraiment l'appareil qui offre le plus grand confort en matière de chauffage et de distribution d'eau chaude. Couplée à un régulateur et à une sonde, elle optimise encore largement ce confort thermique. Elle offre ainsi la possibilité de régler à la demande la température ambiante, tout en évitant des déperditions calorifiques.


Associer chaudière et régulation : une consommation optimisée


Il est important de se sentir bien chez soi et de pouvoir décider de la température qui convient à chaque pièce. Si la cuisine ou bien les chambres peuvent se contenter de 18°, les pièces à vivre demandent plus. Quant à la salle de bain, à moins de 22°, elle est inutilisable. Enfin, pourquoi chauffer beaucoup quand on s'absente ou pendant la journée ? Il faut savoir que chaque 1° au-dessus de 19 ° à lui seul représente une consommation énergétique majorée de 7%. Il est donc vraiment nécessaire de réguler au mieux la température intérieure. La chaudière gaz à condensation et ses sondes d'ambiance et extérieure vont permettre d'arriver à équilibrer consommation et bien-être.


La sonde extérieure



La sonde extérieure est de loin le système le plus intelligent pour gérer la température d'un foyer. Ce petit appareil doit être fixé en extérieur sur une paroi exposée plutôt au nord. Ainsi les rayons du soleil ne peuvent en augmenter la température. La sonde capte en continu les variations thermiques et les anticipe même. De ce fait, elle va aussi réguler la température du circuit d'eau de chauffage. Elle la maintient donc ainsi à un degré constant. Elle en évite les brusques fluctuations, gourmandes en calories et en énergie. Pour ce faire, son action va s’exercer sur le brûleur.

Si en hiver le mercure baisse à -11°, alors l'eau envoyée sera d'environ 70°. Au printemps, l'eau baissera automatiquement à 35°, réduisant ainsi de façon notable les déperditions de chaleur. La chaudière à condensation a la capacité de pouvoir justement condenser en permanence pour renvoyer une eau idéalement chaude.

Ce système avec sonde extérieure peut encore être affiné avec l'aide d'une sonde intérieure.







La sonde intérieure


Ce thermostat va prendre en considération les apports de calories dans le logement lui-même. Ces apports « naturels » sont fournis par la chaleur qui se dégage des occupants de la maison. Elle inclut aussi la chaleur naturelle du soleil, celle qui se dégage de la cheminée ou du four dans la cuisine. Tous ces éléments échappent en effet au contrôle de la sonde extérieure mais jouent un rôle dans la valeur thermique de l'intérieur.

Sans sonde intérieure, le risque de surchauffe pourrait menacer. En effet, la sonde extérieure continuerait à demander de compenser les – 10 degrés extérieurs sans tenir compte de la température existant déjà dans la pièce à chauffer. Or, grâce à ce système de compensation la sonde extérieure va savoir qu'il est inutile de lancer la chaudière au maximum. La température intérieure est déjà atteinte !

Opter pour un système de régulation par sonde de température permet donc de réaliser des économies d’énergie de 25%. Les performances de la chaudière gaz à condensation sont vraiment optimisées. Coordonner en effet température de l'eau et température extérieure permet également d'éviter tout surdimensionnement au moment du réglage de l'appareil à gaz. Pas de pertes thermiques, ni d'inconfort lié à une température exagérée ou trop faible à l'intérieur de sa maison. Ce système de sonde intérieure et extérieure est vraiment parfait pour toutes les maisons sur un seul niveau, dotées d'un plancher chauffant.

Vous aimerez aussi :

Les performances de la chaudière condensation
Les cycles de fonctionnement de la chaudière

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local