Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Chaudière gaz à condensation : vente, aides, financements

Opter pour une chaudière gaz à condensation est une bonne initiative. Mais son installation et son achat peuvent revenir assez cher. Même en gardant en tête que cet investissement va assurer quelque 30% d'économies sur la facture d'énergie, il faut quand même budgéter soigneusement cet appareil de chauffage. Des aides existent pour soutenir le financement de votre chaudière gaz. Elles peuvent même être cumulées.


Crédit d'impôt


Le 1er Septembre 2014, un texte de loi fait bénéficier d'un crédit d'impôt les foyers décidant de faire installer une chaudière gaz à condensation. Le « CITE », Crédit d'Impôt Transition Énergétique est attribué aux particuliers sous certaines réserves. Les travaux de rénovation énergétiques doivent concerner leur logement principal dans l'hexagone. Ce crédit s'applique également à ceux qui travaillent en France, redevables ou non de l’impôt sur le revenu. Le taux est de 30%.

Au final, la somme à percevoir sera évaluée en fonction du prix de la chaudière gaz choisie. Il faut aussi savoir que seuls des professionnels qualifiés se chargeront de l'installation du système pour garantir ce crédit d'impôt. Ces experts doivent même, depuis 2015, être titulaires de l'accréditation RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).


Aides de l’ANAH


L'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) propose des subventions eco-énergétiques. Ces aides sont attribuées aux particuliers qui ont décidé d'investir dans une solution de chauffage à hautes performances thermiques. Il faut noter que ces soutiens financiers sont essentiellement réservés à ceux dont les moyens sont réduits.

Ils s'obtiennent dans les cas suivants. D'abord il est impératif que le logement date de plus de 15 ans.  Les performances attendues de la chaudière gaz à condensation doivent améliorer de 25% les performances du système en place. En effet le souci énergétique est vraiment au centre de la politique d'aide de l'ANAH. Le montant des travaux prévus doit s’élever à 1500 euros. (Une exception concerne cependant les propriétaires aux revenus faibles).

Enfin, le revenu fiscal du foyer va jouer lui aussi un rôle déterminant pour le calcul du montant alloué. Un ménage aux revenus moyens par exemple recevra un soutien de moins de 30 000 euros alors qu'un couple en situation précaire en aura plus de 35 000. Les aides de l’ANAH sont vraiment intéressantes dans la mesure où elles vont prendre en charge jusqu’à 50% du total des travaux à effectuer. Pour information, l'Agence de l'Habitat a soutenu financièrement en 2014 plus de 65 000 propriétaires dans leur rénovation thermique.


Rachat des certificats d’économie d’énergie


En fin de travaux d'installation ou de rénovation de la chaudière gaz à condensation, un certificat, le CEE sera remis par le vendeur d'énergie agrée. Ces Certificats d'Economies d'Energie se mesurent en termes de Kilowatt-heure cumac. Ils vont prouver que les travaux thermiques ont bien été réalisés. Le professionnel doit pouvoir justifier ainsi dans le détail de toutes ses opérations visant à réduire la consommation énergétique. Si le total des opérations ne correspond pas aux obligations à respecter, une « pénalité doit être versée de 2cts d'euros par KWh manquant ».  

Les Certificats d’Economie d’Énergie visent à économiser quelque 700 TKW sur la période qui va de 2015 à 2017. (de 2006 à 2009, 54 TKW). N'hésitez donc pas à vous renseigner pour vous aider à financer la rénovation ou l'achat d'une chaudière gaz à condensation. Les programmes d'aides sont nombreux pour soutenir votre projet et vous aider ainsi à limiter les émissions de gaz carbonique et mieux vous chauffer.

Vous aimerez aussi :

Chaudières à condensation : avis des utilisateurs
Modèle mural ou au sol : comment choisir ?

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local