Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Chaudière à gaz à condensation : calcul de la puissance

 

 

La chaudière condensation à gaz est une solution idéale pour économiser de l’énergie. Elle est le meilleur moyen pour maîtriser sa consommation. Mais attention aux réglages à effectuer et surtout au choix de la puissance de l'appareil ! Un mauvais calcul pour l'évaluer et les performances énergétiques de la chaudière ne seront pas à la hauteur de vos attentes. En effet, il est indispensable que l’énergie fournie soit suffisante pour alimenter tout un circuit d'eau chaude. Un bon dimensionnement s'impose donc pour profiter des bienfaits et du confort thermique d'un système à condensation.

Quels sont donc les critères permettant de déterminer la puissance d'une chaudière à condensation ?


Les risques du surdimensionnement de la chaudière


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, acheter un appareil surpuissant n'est pas une bonne idée ! Il est vraiment conseillé, et surtout en cas de rénovation de systèmes existants de chauffage, de calculer au plus près ses besoins calorifiques.
Si la chaudière est surdimensionnée, elle ne sera pas plus efficace mais va par contre coûter plus cher et consommer davantage. En effet, son rendement ne pourra être optimal. L'appareil à gaz va fonctionner sur des cycles très courts du fait de sa puissance. En conséquence, il va s'éteindre et se rallumer régulièrement, entraînant l'usure accélérée du système dans son ensemble et la détérioration de son brûleur.

Cette alternance de pauses et de remises en route représente un danger supplémentaire. La chaudière à condensation produit des émanations toxiques essentiellement dans ces périodes de démarrage et d'arrêt. De plus, elle va aussi s'encrasser bien davantage que si sa puissance avait été calculée correctement.

Donc, pour éviter toutes ces erreurs, il est conseillé pour le calcul de la puissance de faire la somme des radiateurs d'abord. Majorez le total de 20% correspondant à la déperdition de chaleur, et plus si votre habitation est spacieuse. Prenez bien sûr en compte son volume et pas uniquement la surface au sol.    


Règles de calcul pour bien choisir la puissance de sa chaudière

La formule de calcul est la suivante : P= U x V x DT

P = Puissance théorique
U = Coefficient d’isolation de la maison
V = Volume de la maison (surface x hauteur sous plafond)
DT = Différence entre la température que l’on souhaite avoir dans chaque pièce et la température extérieure minimum régionale (voir carte ci-dessous).




Les coefficients d’isolation (U):

0,3 : isolation exceptionnelle
0,4 : excellente isolation sans ponts thermique.
0.75 : pour les logements "RT2005" et réalisées entre 2007 et 2012
0.8 : pour les habitations "RT2000" et réalisées entre 2001 et 2006
0.95 : pour les maisons construites entre 1990 et 2000
1.15 : pour les maisons construites entre 1983 et 1989
1.4 : pour les maisons construites entre 1974 et 1982
1.8 : maison non isolée (murs, combles) et à menuiseries simples vitrage

Exemple de calcul :


Pour une maison normalement isolée, de 150m², hauteur sous plafond standard (2m50), lieu d’habitation Seine maritime (76). Température de consigne : 19°

U = 1,15
DT = 26
V = 150 x 2,50 = 375
P = 1,15 x 26 x 375 = 11

Pour avoir une sécurité, nous prenons une marge de 20%.
Puissance à installer = Px1,2= 11x1,2= 13

La chaudière à installer doit donc faire un minimum de 13 kW.

La puissance d’une chaudière mixte

Quand on souhaite acquérir un modèle qui produira à la fois le chauffage et l’eau chaude, il est habituellement conseillé d’opter pour une puissance comprise entre 18 et 24 kwatts. Cette puissance est requise pour obtenir un minimum de confort.


Les avantages d'un bon dimensionnement


Le bon dimensionnement de sa chaudière permet donc d'en optimiser le rendement. Le résultat ? Un parfait confort thermique dans son intérieur et un appareil qui travaille sans perte calorique et au final un avis positif pour son utilisateur. Il est donc primordial de bien calculer les besoins de sa future chaudière gaz pour tirer vraiment parti de ses avantages. Investir dans un appareil surdimensionné est onéreux et inutile.

En cas de doute, consultez aussi un spécialiste du chauffage pour établir un bilan thermique et vous conseiller. Plus vos besoins énergétiques sont élevés, plus il est nécessaire d'opter pour un système à énergie peu coûteuse. Ces appareils représentent un certain investissement qui se rentabiliseront rapidement grâce aux économies et aux aides et financements en vigueur.

Vous aimerez aussi :

Le principe de fonctionnement des chaudières à condensation
Chaudière gaz condensation : installation et astuces

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local