Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Chaudière gaz à condensation : un système de chauffage qui consomme moins

 

La chaudière condensation est sans conteste la plus performante parmi les appareils utilisant le gaz naturel. Pourquoi ? Parce qu'elle offre un confort d'utilisation notable, qu'elle est respectueuse de la planète et qu'elle est économique. Le mode de fonctionnement de la chaudière condensation permet en effet de réduire au maximum la consommation en énergie.

Le processus de combustion complète

La combustion complète est un processus chimique qui permet d'augmenter le rendement des nouvelles générations de chaudières. Grâce aux brûleurs équipés de gaz à pré-mélange, la chaudière limite les rejets polluants dans l’atmosphère. La consommation de la chaudière condensation, peu génératrice de gaz nocifs, respecte donc les consignes du Grenelle de l'environnement. Elle va utiliser au maximum la chaleur produite par le combustible, sans perte.


Récupération de la chaleur latente


La chaudière à condensation génère également une autre source énergétique, née de la récupération des calories présentent dans les fumées. Ces dernières, en refroidissant, vont transmettre de l’énergie appelée chaleur latente. Elles vont changer d'état et pour passer de l'état gazeux à l'état liquide. Cette transformation va donc produire de l’énergie qui sera utilisée au chauffage de l'eau. Cette nouvelle source calorique augmente de près de 10% le rendement.

Pour obtenir la chaleur latente, il est nécessaire de maintenir la température liée à la combustion sous ce qu'on appelle le point de rosée. Cette dernière doit se situer aux alentours de 50° pour assurer l’efficacité du système et permettre la condensation. Une consommation optimisée de la chaudière gaz à condensation exige donc un retour chauffage relativement froid. Pour arriver à ce résultat, il est conseillé d'associer chaudière à condensation et plancher chauffant par exemple. Le plancher chauffant fonctionne en effet à basse température. D'autre part, du fait de sa large surface d'échange, il va permettre de baisser la température du liquide chauffant.

Les radiateurs basse température permettent aussi de réduire la consommation. On conseille également de les surdimensionner un peu afin d'élargir la surface d'échange thermique. En conséquence, il sera plus aisé d'obtenir des retours froids.


Un meilleur rendement


On dit que la chaudière gaz à condensation a un rendement supérieur à 100%. Voici comment cela peut s'expliquer, puisqu’à première vue, il est impossible qu'il excède les 100%. On considère deux types de rendement. Le PCI, Pouvoir Calorifique Inférieur qui décrit la chaleur dégagée par une combustion complète de l'appareil. Cependant, il ne prend pas du tout en compte le pouvoir calorique récupéré dans les fumées. C'est pourtant ce qui caractérise la chaudière condensation. Ainsi on en arrive au deuxième type, le PCS, Pouvoir Calorique Supérieur. Dans ce cas-là, la chaleur latente sera incluse dans le calcul de performance.

Un petit exemple va permettre de mieux cerner les avantages en termes de rendement. Un appareil traditionnel aura en moyenne un rendement de 90% en PCI et de 81% en PCS. La condensation atteindra 110% en PCI !

En clair, la consommation d'une chaudière condensation est vraiment avantageuse financièrement. Installer cet appareil est l'assurance de voir sa facture énergétique réduite de près de 35% par rapport aux anciens modèles et de 20% par rapport aux appareils modernes. Cet investissement est donc rapidement rentable, surtout quand on considère que son achat peut s'accompagner d'aides diverses, de crédit d’impôt ou de prêt à taux 0 !

A lire également :

Bilan des performances énergétiques avec une chaudière gaz condensation
La chaudière condensation : le chauffage à économies d'énergie

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local