Fermer

MyChauffage utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site.

« En savoir plus »

Chaudière et économie d’énergie : soyez conseillés lors du choix


Économiser de l’énergie devient une préoccupation majeure de tous les consommateurs. Les déperditions caloriques d'un système de chauffage classique majorent dangereusement la facture et menacent la planète. Remplacer un appareil classique par un appareil performant comme une chaudière nouvelle génération est une solution à envisager rapidement. Mais quel type de chaudière est la mieux adaptée à vos besoins et vos attentes ? Il existe plusieurs types d’appareils, il n’est pas évident de s’y retrouver parmi les différentes options disponibles sur le marché : chaudière gaz à condensation, chaudière fioul à condensation ou chaudière à granulés ?


La chaudière gaz à condensation

Installation d'une chaudière gaz à condensation

Ce type de chaudière est très largement répandu, car il permet d'importantes économies : une réduction de 30% sur la facture d’énergie. Son coût raisonnable et son rendement de 100% rentabilisent son installation en 6 ans environ. Ce système offre aussi l'avantage d'être éligible au crédit d'impôt (taux de 30%). Le crédit d'impôt est un financement accordé pour toute réalisation de travaux en vue d'économiser de l’énergie.

Le fonctionnement de la chaudière à condensation est très proche de celui d'un système classique.  La chaudière va brûler le gaz qui l'alimente pour le transformer en énergie. Mais la vapeur d'eau contenue dans les fumées, est récupérée par le condensateur, au contraire des autres appareils. Ce système permet de réduire considérablement la consommation en gaz.

L'installation d'une chaudière condensation est relativement simple. Elle peut être reliée sans problème à un système de chauffage à eau déjà en place.  Un tuyau d'évacuation des condensats est à prévoir ainsi qu'un conduit permettant aux fumées de s'évacuer.

Son entretien se fait sur une base annuelle. Cette maintenance assure à la chaudière gaz des performances sur la durée et le bon fonctionnement de son système. Des réglages sont ainsi effectués pour vérifier la combustion optimale de l'appareil. La chaudière à condensation est parfaitement adaptée aux consommateurs en recherche d'économies notables et de solutions peu polluantes.


La chaudière fioul à condensation

Chaudiere fioul condensation

 

Ce type d'appareil s'adapte parfaitement à un habitat déjà muni d'un chauffage central. Il va récupérer la chaleur des fumées avant même qu'elles ne s'évaporent, réduisant ainsi la consommation de fioul et les émanations gazeuses à effet de serre. Il faut prévoir l'installation d'une citerne pour pouvoir stocker le fioul qui alimente la chaudière, contrairement à la chaudière gaz, plus facile à mettre en place. Si le fioul, énergie fossile, a un prix de revient plus élevé que le gaz, son pouvoir calorifique est très important. Il présente également l'avantage de ne pas être inflammable à température ambiante, un atout sécuritaire à envisager. Son approvisionnement est aisé.

Une chaudière fioul à condensation est un appareil puissant et vraiment résistant, puisque sa durée de vie est d’environ 20 ans. Enfin, installer ce type de système fait bénéficier aussi du crédit d'impôt de 30%.

 

 

 

 


La chaudière à granulés


Dans la chaudière à granulés, le bois est brûlé pour produire de l’énergie. La chaleur rejoint ainsi l'eau qui alimente le système de chauffage.  Il peut s'agir aussi bien des radiateurs que du ballon d'eau chaude.

L'avantage premier de ce système est évidemment l'absence totale de toxicité et le coût très compétitif de la matière utilisée. Le bois est le combustible le moins cher du marché.  Si on ajoute à cela la possibilité de bénéficier d'un crédit d'impôt, la chaudière à granulés est le système le plus avantageux pour se chauffer. Pour pouvoir utiliser l'appareil, il faut prévoir un silo pour stocker les granulés.

Le rendement de la chaudière à bois est un peu inférieur aux deux types précédents : maximum 90% (ce qui reste très efficace). Il faut aussi prévoir de la nettoyer assez souvent car le système s’encrasse plus rapidement, à cause des cendres issues de la combustion.

Articles similaires :

Choix d'une chaudière gaz pour sa maison
L'impact environnemental de la chaudière à condensation

Une question ? 0980 651 653 coût d'un appel local